Accueil / Nouvelles / L’incontinence urinaire chez la personne âgée : 5 conseils pour la gérer
L’incontinence urinaire chez la personne âgée : 5 conseils pour la gérer

L’incontinence urinaire chez la personne âgée : 5 conseils pour la gérer

On estime que l’incontinence urinaire chez la personne âgée touche 1 individu sur 5. Et on la retrouve autant chez l’homme que chez la femme.

Peu importe le sexe et l’âge, l’incontinence urinaire peut fortement nuire à la qualité de vie et l’estime de soi. Dans cet article, nous vous brossons un court portrait de l’incontinence urinaire chez la personne âgée. Nous vous partagerons également quelques conseils pour mieux vivre avec les pertes d’urine involontaire.

Les causes de l’incontinence urinaire chez la personne âgée

Les causes de l’incontinence urinaire chez la personne âgée sont variées. Très variées même. En voici quelques-unes :

  • une infection urinaire ;
  • une opération ;
  • une blessure ;
  • de la constipation ;
  • la consommation d’une grande quantité de liquide ;
  • une obstruction de la voie de sortie de l’urine ;
  • des spasmes de la paroi de la vessie ;
  • une hyperactivité vésicale ;
  • des boissons (p. ex. : de l’alcool et du café) ;
  • des aliments (p. ex. : des épices et certains fruits)
  • des médicaments aux propriétés diurétiques ;
  • des maladies (p. ex. : la sclérose en plaques, le diabète, l’Alzheimer, le Parkinson, etc.)

Les conséquences de l’incontinence urinaire chez la personne âgée

Il est faux de croire que les pertes d’urine involontaires sont « normales » chez les personnes âgées. N’importe qui peut en souffrir et à n’importe quel stade de vie. Peu importe l’âge, l’incontinence urinaire peut avoir de fâcheuses conséquences sur le moral de l’individu qui en est atteint.

Voici quelques-uns des effets de l’incontinence urinaire chez la personne âgée :

  • diminution de l’estime de soi ;
  • isolement ;
  • dépression ;
  • réduction ou arrêt de toute activité sexuelle ;
  • honte ;
  • anxiété sociale.

Les types d’incontinence urinaire chez la personne âgée

On retrouve principalement 4 types d’incontinence urinaire chez la personne âgée, qui peut être aigüe ou chronique.

  • L’incontinence à l’effort, qui se produit par exemple quand la personne tousse, force ou éternue. Ce type d’incontinence ne libère que quelques gouttes d’urine à la fois.
  • L’incontinence d’urgence, qui se produit lors d’envies très pressantes et qui induit des pertes d’urine significatives.
  • L’incontinence par regorgement, qui se manifeste principalement lorsque la vessie est trop pleine et « gonflée » d’urine.
  • L’incontinence fonctionnelle, qui survient lorsque la personne âgée n’a pas le temps de se rendre aux toilettes, notamment en raison de douleurs, de faiblesses ou de troubles cognitifs.

Conseils pour mieux vivre avec l’incontinence urinaire

Lorsqu’on souffre d’incontinence urinaire, la première étape est de consulter un professionnel de la santé. Selon le cas, il peut s’agir d’un médecin de famille, d’un physiothérapeute spécialiste, d’une infirmière ou d’un urologue.

Malgré cette première étape cruciale, la personne âgée atteinte d’incontinence urinaire pourra néanmoins espérer améliorer sa qualité de vie via les méthodes exposées ci-dessous.

Les exercices de renforcement

Certains exercices de renforcement pelvien sont susceptibles de réduire la fréquence et l’intensité des pertes urinaires involontaires. Dans le cadre de ces exercices, la personne s’allonge sur le dos, genoux fléchis, et contracte ses muscles pelviens pendant 5 à 10 secondes, comme lorsqu’elle tente de retenir son urine.

La personne âgée atteinte d’incontinence urinaire doit pratiquer ces exercices 5 fois par semaine durant au moins 8 semaines, puis réduire à 3 fois par semaine.

Éviter certains aliments irritants pour la vessie

La modification du régime alimentaire fait partie des solutions pour traiter ou réduire l’incontinence urinaire chez la personne âgée. Pour obtenir les résultats espérés, il convient de limiter la prise d’irritants pour la vessie.

L’alcool, l’aspartame et la caféine sont alors à proscrire du menu. Inversement, l’individu doit privilégier la consommation d’aliments riches en fibres de manière à éviter tout risque de constipation.

Le port de vêtements adaptés

Le port de vêtements adaptés est une excellente solution pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées atteintes d’incontinence. C’est aussi un très bon support pour les aidants qui doivent assister ces personnes dans leur tâche d’habillage.

Par exemple, les pantalons d’incontinence pour hommes et les pantalons d’incontinence pour femmes (voir un autre exemple de pantalons d’incontinence pour femmes) sont utilisés par les personnes âgées ou handicapées qui portent des sous-vêtements d’incontinence. Ils sont munis de panneaux arrière qui servent à cacher l’ouverture du pantalon de manière à faciliter le changement des sous-vêtements en position couchée ou assise.

En plus d’être pratiques, les pantalons d’incontinence aident à préserver la dignité de la personne atteinte d’incontinence. Ils ne servent pas à traiter directement l’incontinence, mais ils font des merveilles pour l’estime de soi.

Boire suffisamment d’eau

Limiter sa consommation d’eau ne permet pas forcément de réduire les pertes urinaires involontaires. Boire moins de liquide favorise plutôt une concentration de l’urine, ce qui peut ultimement irriter la vessie.

Il est ainsi recommandé de boire de 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Il convient en plus d’éviter de boire environ 3 heures avant d’aller se coucher.

Modification de l’aménagement des toilettes

Pour espérer réduire ou mieux contrôler son incontinence, la personne âgée ou l’aidant peut également modifier l’aménagement de la toilette.

Il peut s’agir d’installer une barre de soutien au mur ou un siège de toilette plus élevé ou de disposer d’une chaise d’aisance dans la chambre pour y uriner la nuit.

Pour mieux vivre au quotidien avec l’incontinence urinaire

Personne ne souhaite subir des pertes d’urine involontaires. Heureusement, à la lumière de ces conseils, on remarque qu’il existe des solutions pour traiter, réduire et mieux vivre quotidiennement avec l’incontinence urinaire.

Quoi qu’il en soit, nous vous recommandons de consulter un spécialiste pour évaluer votre incontinence urinaire et recourir aux solutions les mieux adaptées à votre situation.

Français