Accueil / Nouvelles

Blog - Nouvelles

Faire son deuil, ça va parfois bien au-delà des limitations physiques et cognitives

Faire son deuil, ça va parfois bien au-delà des limitations physiques et cognitives

On parle habituellement de faire un deuil lorsque l’on perd un être cher, lorsqu’une relation amoureuse se termine, lorsque l’on perd un animal de compagnie, ou lorsque l’on quitte un emploi qui nous a rendu fort heureux. On parle aussi de deuil à faire lorsqu’il est question de perte d’autonomie soit liée à des limitations physiques ou à des pertes cognitives.

Le dictionnaire définit le deuil comme étant quelque chose qui cause de la détresse, de la souffrance. C’est la définition interne que nous donnons à l’expérience de perdre quelqu’un ou quelque chose. C’est une étape nécessaire au processus de changement qui nous permettra éventuellement de réinvestir ces sentiments, cette énergie ailleurs. Mais cela prend du temps, et parfois nous n’en avons tout simplement pas, ou du moins, pas assez pour s’y faire à notre rythme.

Lorsqu’une personne que l’on aime vit une perte d’autonomie physique ou cognitive, plusieurs deuils doivent être faits tant de la part de la personne touchée par la perte d’autonomie que par l’entourage de celle-ci. Le deuil le plus évident touche les changements physiques ou cognitifs auxquels devra faire face la personne atteinte et l’impact que ces changements auront sur nos interactions avec eux. Que ce soit de ne plus pouvoir marcher suite à une paralysie, de ne plus avoir toutes ses capacités motrices suite à un AVC, d’avoir de la difficulté à effectuer des tâches quotidiennes à cause de l’arthrite ou de la maladie de Parkinson qui limite la fluidité de mouvement de nos articulations ou des pertes de repères cognitifs engendrées par l’Alzheimer ou la démence, chaque nouvelle étape de la maladie qui fait en sorte que l’on n’est plus en mesure de fonctionner comme on le faisait auparavant marque un nouveau processus de deuil.


Faire son deuil, ça vaut aussi pour les vêtements

Mais qu’en est-il des deuils dont nous avons moins l’habitude d’entendre parler? La demande grandissante pour des vêtements adaptés par les milieux de soins a mis en lumière un autre type de deuil, le deuil de porter ses vêtements habituels. Le deuil de magasiner aux endroits où nous sommes habituées d’acheter ce haut qui deviendra rapidement notre haut préféré, la robe que nous porterons pour célébrer la graduation de notre petite fille, la nouvelle chemise que nous porterons au souper de famille ou même les vêtements de nuit qui font en sorte que l’on a envie de flâner un peu plus longtemps avant de s’habiller pour la journée. 

Rassurez-vous, tout le monde passe par le même chemin, c’est très rare que les gens choisissent d’entrée de jeu de porter des vêtements adaptés. Ils y prennent par contre goût après les avoir essayé car bien que leur objectif premier est de facilité l’habillage des personnes à mobilité réduite ou souffrant de pertes cognitives, force est d’admettre qu’il sont conçus avec des tissus soigneusement choisis qui respectent leur style et leur personnalité. Alors pourquoi se priver de hauts, chemises, robes, et vêtements de nuit avec ouvertures complètes au dos qui demandent un effort physique limité car il ne faut que légèrement étendre les bras vers l’avant pour les enfiler plutôt que la gymnastique parfois complexe de passer par-dessus la tête et glisser tant bien que mal les bras dans des hauts plus ajustés. Et que dire des pantalons avec ouvertures sur les côtés ou avec panneaux arrière qui font en sorte qu’ils peuvent être enfilés tant en position assise ou couchée? C’est certain qu’ils ne ressemblent pas tout à fait aux pantalons « réguliers » dans leur design, mais une fois bien ajusté, vous oublierez qu’il s’agit de vêtements adaptés.

Chez Ovidis, nous comprenons que le port de vêtements adaptés nécessite une période d’adaptation et que ceux-ci font souvent l’objet d’un certain deuil. Il nous fera donc plaisir de discuter avec vous et de vous expliquer les avantages liés à chacun des ajustements apportés aux vêtements qui faciliteront grandement le moment de l’habillage pour vous et ceux qui vous sont chers.

La maladie d’Alzheimer au cœur de la mission d’Ovidis

La maladie d’Alzheimer au cœur de la mission d’Ovidis

La maladie d’Alzheimer au cœur de la mission d’Ovidis

Cette année, l’organisme Alzheimer Disease International (ADI)* marque le 10e anniversaire du Mois de l’Alzheimer à l’échelle planétaire. Cette fédération internationale regroupe les associations sur l’Alzheimer et la démence à travers le monde et agit à titre de relations officielles avec l’Organisme Mondial de la Santé (OMS). Leur vision vise à réduire le risque, effectuer des diagnostiques en temps opportun, offrir des soins et être inclusif aujourd’hui et trouver un remède pour le futur. L’édition 2021 met l’emphase sur les signes avant-coureur de cette forme de démence et invite les gens à s’informer, à recevoir des conseils, et à obtenir du soutien auprès de leur organisme local.

Quelques faits sur l’Alzheimer au Canada

L’Alzheimer est la forme la plus commune de démence

  • 70% des cas touchent des personnes âgées de 60 ans et plus.
  • 65% des diagnostiques touchent de femmes de plus de 65 ans
  • Plus de 565,000 canadiens souffrent de l’Alzheimer et on estime que ce nombre grimpera à 912,000 d’ici 2030
  • 1 personne sur 5 s’occupe, ou s’est occupé, d’un être cher qui souffre d’Alzheimer.


L’Alzheimer : signes avant-coureurs et stades

Les régions du cerveau qui contrôlent la pensée, la mémoire et le langage sont atteintes et font en sorte que la maladie commence habituellement avec des pertes de mémoires légères et évolue jusqu’à faire en sorte que les personnes qui en souffrent ne sont pas en mesure de tenir une conversation et répondre aux stimuli qui se trouvent dans leur environnement.

Les signes avant-coureurs habituellement dénotés comprennent :

  • Perte de mémoire qui affecte la vie quotidienne; on répète parfois les mêmes choses, ou les mêmes questions, on se perd ou on se sent désorienté dans des endroits que l’on connait
  • Difficulté à effectuer des tâches quotidiennes familières tel que payer des factures, prendre l’autobus
  • Difficulté à trouver des choses, retracer ses actions récentes
  • Changements au niveau de l’humeur, de la personnalité et du comportement

La maladie d’Alzheimer comprend 7 stades qui se résument à 3 grandes étapes; léger, modéré, et sévère. Lorsque segmentée, les 7 stades de l’Alzheimer sont :

  • Stade 1: Aucune déficience.
  • Stade 2: Déficit cognitif très léger.
  • Stade 3: Déficit cognitif léger.
  • Stade 4: Déficit cognitif modéré – c’est habituellement à partir de ce niveau que la personne atteinte a besoin de soins et d’assistance de façon plus marquée
  • Stade 5: Déficit cognitif modérément sévère.
  • Stade 6: Déficit cognitif sévère.
  • Stade 7: Déficit cognitif très sévère.
  • La meilleure chose à faire si vous croyez qu’un de vos proches souffre de la maladie d’Alzheimer est de consulter un médecin qui vous aidera à déterminer si les symptômes observés sont en effet ceux liés à la maladie d’Alzheimer. Si le diagnostic s’avère positif, il sera en mesure de vous guider vers les soins appropriés pour cette maladie. Le site web de la Société de l’Alzheimer du Canada, www.alzheimer.ca est également un endroit tout indiqué pour en apprendre plus sur la maladie et pour trouver les groupes et ressources auprès desquelles on peut trouver de l’aide, du répit et du réconfort.

Ovidis et la maladie d’Alzheimer

L’entreprise québécoise Ovidis a vu le jour grâce à 4 femmes qui ont toutes accompagnés un ou des proches dans une situation de perte d’autonomie lié à la maladie d’Alzheimer. Leur sensibilité est unique car elles ont toutes cherché à habiller leur mère et autres membres de leur famille dans des vêtements adaptés à leurs besoins qui leur ressemble. Elles ont ainsi créé des vêtements discrètement adaptés qui simplifient la tâche d’habillage pour les aidants et les personnes vivant une perte d’autonomie et qui ont un impact transformateur sur l’humeur, la santé mentale et l’estime de soi de nos proches car ils respectent leur personnalité. Les vêtements adaptés Ovidis sont faits de tissus résistants et doux sur la peau dont l’entretien est facile. Ils sont conçus pour faire en sorte que la personne qui les porte se sente à son mieux et confortable, le jour tout comme la nuit.

Bien que la recherche, les découvertes et les percées quant à la maladie d’Alzheimer avancent, il reste encore énormément de travail à faire pour améliorer le quotidien de ceux qui souffrent de cette maladie incluant, possiblement un jour, trouver le remède qui éradiquera les effets dévastateurs de cette maladie sur le cerveau. Entre temps, les scientifiques de partout dans le monde poursuivent leurs recherches et les organismes locaux supportent tant les personnes aux prises avec la maladie que ceux qui prennent soin d’eux et qui les accompagnent afin de rendre leur quotidien un peu plus doux.

*site uniquement disponible en anglais

Mois sensibilisation du cancer de la prostate

Mois sensibilisation du cancer de la prostate

Ovidis joint sa voix à celle de milliers d’autres pour souligner le mois de la sensibilisation au cancer de la prostate. Saviez-vous que ce cancer est le plus répandu chez les hommes? En effet, 1 homme sur 9 recevra un diagnostic de cancer de la prostate au cours de sa vie.

Nous vous invitons à visiter le site web de la société Canadienne du cancer au www.cancer.ca pour en apprendre davantage sur le cancer de la prostate et pour voir les différentes façons de contribuer pour aider à financer les projets de recherches et améliorer le quotidien de ceux qui en souffrent. Vous y trouverez aussi un guide complet sur le diagnostic, les traitements, et les ressources offertes.

L’organisme Procure organise également une des plus grandes activités de financement lié au cancer de la prostate un peu plus tard cet automne avec la campagne « Noeudvembre ». La popularité de ces nœuds papillon ne cesse de grandir à chaque année. Visitez leur site web au www.procure.ca pour tous les détails. Restez à l’affut de notre site web en novembre pour pouvoir vous procurer leurs nœuds papillon en soutien à leur campagne.

Français